L’association des Radioamateurs de l’Abitibi-Témiscamingue (ARAT) est actuellement au développement de son projet de Réseau de Télécommunication Amateur (RTA) offrant la possibilité aux municipalités ou MRC et aux instances gouvernementales d’intégrer un moyen de communication régionale complémentaire aux outils actuellement disponibles. L’objectif consiste à maintenir opérationnel en tout temps les liens de communication d’urgence.

En terme de communication d'urgence, c'est-à-dire lorsque les moyens de communication usuels ne sont pas disponibles ou sont surchargés, le projet RTA se veux un moyen robuste, simple, efficace et à faible coût de relier les participants entre-eux sur un seul système et ainsi simplifier les communications. Tout ceci depuis un téléphone IP simple d'utilisation et à l'interface conviviale pour les utilisateurs, le tout en respectant les lois régissant le monde radioamateur. Un réseau maillé permet la communication entre plusieurs sites de manière décentralisée. Cela signifie qu'un site ou un équipement en panne ne vient pas compromettre le fonctionnement et l'intégrité du réseau en entier. Ce type de réseau s'adapte automatiquement lors de l'ajout ou du retrait de nouveau lien, sans aucune intervention humaine pour reprogrammer le réseau. Le projet RTA sert aussi de pont entre les moyens de communications plus habituel des radioamateurs. Il existe donc une interconnexion entre les systèmes radio de type FM vers un téléphone du réseau et vice-versa. Ainsi nos systèmes offrent une flexibilité d'opération maximale pour des opérations depuis un lieu fixe ou en mobilité. Par conséquent, la couverture du réseau a la capacité de s’étendre à l’ensemble de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, même en forêt. Une formation en radioamateur est suggérée mais non essentielle afin d’augmenter la flexibilité du réseau.

En effet, le projet se base sur le passé afin de prendre en compte les leçons retenu lors d’événements majeurs. Par exemple, nous priorisons le déploiement des équipements sur les bâtiments plutôt que des tours de télécommunication, puisque la crise du verglas de 1998 à démontré la résistance limitée des tours aux catastrophes naturels. L'utilisation d'un réseau maillé plutôt qu'un réseau conventionnel protège le réseau d'une panne majeur comme celle de juillet 2016, vécu ici même en Abitibi-Témiscamingue, où la foudre a touché une seul tour à paralyser les communications de toute la région.

Par ailleurs, l’ARAT est une association nouvellement créé dont un de ses objectifs consiste au déploiement d’un réseau d’urgence de dernier recours et d’une infrastructure de télécommunication complète ainsi que de promouvoir la communauté radioamateur dans notre région.

À court terme, les étapes suivantes sont à franchir:

  • Présentation du projet aux municipalités, MRC, ministères afin de convenir de son admissibilité;
  • Préparation du site radio à Preissac ;
  • Élaboration du plan d’affaires et des étapes de déploiement; 
  • Confirmation des ententes de participation;
  • Dépôt des demandes de financement;